Réunions électriques et « panier vide »… le résultat est « zéro alimentation! » 

Réunions électriques et « panier vide »… le résultat est « zéro alimentation! » 

| lundi 11 octobre 2021

Chady Hileneh - "Akhbar Al Yawm"

Le spectre des ténèbres est présent quotidiennement, car il est devenu une obsession pour les Libanais, et s'est transformé en une malheureuse réalité, et avec des étapes sans précédent, le pays est entré dans le tunnel vers l'obscurité totale lors de la déclaration de l'EDL, que les usines de Deir Aamar et de Zahrani étaients hors service en raison de leur épuisement de leurs sticks de gazole.

Et malgré l'intervention du commandement de l'armée libanaise pour utiliser une quantité des réserves de l'armée par les deux usines qui produisent la majorité de l'électricité du pays, il semble que la crise s'aggravera jusqu'à présent.L'argent n'a pas été débloqué pour acheter du gazole. .. Comment sera-t-il sécurisé pendant que le panier de trésorerie est vide ?


L'incendie qui s'est déclaré dans l'un des réservoirs de carburant de l'armée libanaise dans l'usine de Zahrani, et qui a été rapidement été maîtrisé, est venu aggraver les choses, la perte étant estimée à 250 millions de litres d'essence.


En conséquence, le procureur du Sud, le juge Raheef Ramadan, a ouvert une enquête sur les circonstances de l'incendie qui s'est déclaré.
Dans le cadre des traitements, le Premier Ministre Najib Mikati a convoqué dans la matinée une réunion dans le Serail, qui comprenait le ministre de l'Énergie Walid Fayyad, le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salameh et le directeur général de l'Électricité du Liban pour discuter des moyens de sécuriser la quantité minimale d'énergie électrique.


Selon les sources du ministère de l'Énergie, la discussion a porté sur l'obtention d'un consensus politique qui permettrait à EDL de recevoir une avance de trésorerie destinée à l'achat de carburant, mais pour cette heure, cette tâche n'a pas été accomplie. Le résultat est le même, ce qui signifie qu'EDL n'obtiendra pas d'avance pour acheter du carburant de sitôt.


Les mêmes sources confirment que le problème réside dans la sécurisation des fonds, et qu'il n'a pas été abordé dans la loi sur l'échange et le prélèvement sur la règle des douze mois, qui a été approuvée par le Parlement il y a quelques mois. L'avance n'est pas couverte et doit donc être à nouveau approuvée.


Les mêmes sources soulignent que personne ne peut porter la responsabilité de l'obscurité totale, mais elles indiquent néanmoins que les choses ne seront pas faciles, car la sortie devra être précédée de l'accord des trois présidents, à condition que la sortie est détaillée en proposant une loi pour donner une avance à Electricité du Liban, mais les mêmes sources s'attendent à ce que cet accord ne soit finalisé qu'au dernier moment, sinon l'institution sera contrainte de fermer toutes les centrales.


En somme, l'entrée du Liban dans une phase d'obscurité est un résultat naturel de la politique des Ministres de l'énergie qui se sont succéder au cours des dernières années qui ont été pleines de projets ratés et qui ont coûté des milliards de dollars au Trésor du Liban.

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici


Suite News

Actualité à la Une

Exclusive