Entre Bassil et Hariri

Entre Bassil et Hariri

| mardi 04 janvier 2022

Le rédacteur politique

Dans l'attaque contre le chef du Parti des Forces libanaises, Samir Geagea, et dans sa préoccupation pour les voix sunnites et ce qu'elles représentent, le chef du Courant Patriotique Libre, le député Gebran Bassil, tentait à chatouiller les sentiments de l'ancien Premier Ministre Saad Hariri et attend une réaction de sa part ou qu'ils se communiquent d'une certaine manière qui rouvre les canaux entre les deux hommes afin de réussir à rétablir l'amitié entre eux et l'alliance lors des prochaines élections législatives.

On dit qu'en politique il n'y a pas d'inimitiés ou d'amitiés permanentes, et alors le député Bassil a le droit de pratiquer cette méthode, mais s'il réussit à nouveau avec Hariri, il doit abandonner beaucoup de ce qu'il appelle les constantes de sa politique et celle du Courant Patriotique Libre.

Il doit d'abord convaincre la base aouniste que l'ancien Premier ministre Hariri n'est pas corrompu et ne viole pas la constitution et les pouvoirs du Président de la République, et que toutes les accusations portées contre lui étaient dans un contexte verbal, ni plus ni moins. .

Il doit également reconnaître que l'alliance de Hariri avec des figures politiques comme le chef du parlement Nabih Berri et l'ancien député Walid Joumblatt qualifiées par Bassil comme corrompues, est une alliance entre les forces politiques et non pas une alliance avec le système de corruption comme on l'appelle.

Il devrait soutenir Hariri dans son attitude envers le Hezbollah face aux  États du Golfe, en particulier l'Arabie Saoudite, et critiquer clairement Hezbollah à cet égard.

Il ne devrait pas non plus développer des relations avec le président syrien Bachar El Assad, et ne pas montrer sa volonté déclarée de temps en temps de se rendre à Damas.

Ce sont peut-être quelques-unes des conditions pour que Hariri rouvre un dialogue avec le chef du CPL, le député Gebran Bassil, dialogue que Bassil le veut le plutôt possible avant les élections législatives, car il peut reproduire un nouveau règlement présidentiel qui lui ouvre la voie au  palais de Baabda.

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici


Actualité à la Une

Exclusive