Détails de la mission des plongeurs du Hezbollah à la frontière maritime

Détails de la mission des plongeurs du Hezbollah à la frontière maritime

| dimanche 03 juillet 2022

Sawt Beirut International a publié cet article:

Le site Internet Hebrew Walla a révélé une opération militaire spéciale menée par des unités navales affiliées au «Hezbollah » libanais, dans le but de surveiller les défenses israéliennes aux frontières.

Dans les détails fournis par le site Internet israélien, « il y a quelques années, des informations sont parvenues aux services secrets israéliens sur la possibilité que le président syrien Bachar Al-Assad ait décidé de remettre le missile Yakhont au Hezbollah, un missile qui a été identifié comme une menace pour forces navales de l’Occident. »

Le site Web a souligné que « les responsables de la marine israélienne disent qu’il y a eu deux tournants pour le Hezbollah au cours des deux dernières décennies, après quoi Nasrallah a accéléré la construction de la marine.
Le premier et le plus notable a été le lancement d’un missile pendant la Seconde Guerre du Liban sur le navire lance-missiles israélien Hanit, qui jusque-là était considéré comme un cuirassé de Tsahal, tuant quatre soldats. Le deuxième incident s’est produit lors de l’opération Eitan, à l’été 2014, lorsque cinq plongeurs du Hamas de Noha ont pris d’assaut la plage de Zkim et ont fait un échange de tirs avec des combattants de Tsahal. »

Selon Bari, « l’objectif de l’unité navale est de permettre au Hezbollah d’opérer avec l’aide de forces spéciales et d’armes spécialisées », notant un autre aspect inquiétant apparu au cours de la dernière décennie, à savoir que, selon lui, « environ 45% des effectifs de l’armée libanaise sont issus d’une certaine secte. Et ils constituent la base de la coopération entre le Hezbollah et l’armée libanaise. Par conséquent, les hauts responsables du Commandement Nord estiment que lors de la prochaine confrontation importante entre Israël et le Hezbollah, l’armée libanaise ne restera pas inactive. »

Le site Internet indiquait que « des responsables de la marine ont déclaré cette semaine que le Hezbollah travaillait 24 heures sur 24 pour collecter des informations de renseignement sur les frontières maritimes et les forces de l’armée israélienne, y compris la plate-forme gazière du site Charek ».

Le site web a révélé : « En 2016, un incident inhabituel a été enregistré dans les dossiers d’opérations de la Marine. Après une enquête approfondie et un examen des données et des renseignements, il est apparu clairement que des plongeurs de la force d’élite du « Hezbollah » sont arrivés, dans au moins une fois, dans la zone de la frontière maritime et ont traversé le côté israélien pour examiner la technologie israélienne de surveillance sous-marine. »

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici


Suite News

Actualité à la Une

Exclusive