L'OMS. a averti les gens de ne pas blâmer les singes pour la variole du singe après un rapport selon lequel des animaux ont été attaqués au Brésil par crainte de transmission.

L'OMS. a averti les gens de ne pas blâmer les singes pour la variole du singe après un rapport selon lequel des animaux ont été attaqués au Brésil par crainte de transmission.

| vendredi 12 août 2022

Actualité à la Une

Exclusive