Le directeur général de l'aviation civile libanaise a démenti jeudi un article de presse affirmant que les gardiens de la révolution iraniens pourraient profiter des vols de la compagnie aérienne iranienne Meraj pour transférer des armes et du matériel sensible au Hezbollah.

Le directeur général de l'aviation civile libanaise a démenti jeudi un article de presse affirmant que les gardiens de la révolution iraniens pourraient profiter des vols de la compagnie aérienne iranienne Meraj pour transférer des armes et du matériel sensible au Hezbollah.

| jeudi 08 décembre 2022

Suite News

Exclusive