L'afflux de réfugiés syriens entraîne une augmentation du taux de criminalité au Liban

L'afflux de réfugiés syriens entraîne une augmentation du taux de criminalité au Liban

| mardi 12 septembre 2023

Exclusif, agence "Akhbar al-Yawm"

Aucune intention politique de trouver des solutions

Le dossier des déplacements syriens est ouvert depuis 2011 et sa conclusion: les chiffres augmentent, mais il n'y a pas de solutions à un moment où le Liban n'est plus en mesure de supporter plus de fardeaux.

Face à cette réalité, le Premier ministre Najib Mikati a tenté de tenir une session du Conseil des ministres, mais le quorum de la session n'était pas atteint.

Ce n'est plus un secret pour personne qu'il n'y a aucune intention politique de s'attaquer au dossier, surtout à la lumière de la complicité internationale pour les garder au Liban.

Une source participant à la session qui s'est tenue hier au Grand Sérail, révèle via l'agence "Akhbar al-Yawm" que toutes les personnes présentes ont soutenu ce que le commandant en chef de l'armée, le général Joseph Aoun, a avancé selon lequel le déplacement syrien constitue une menace existentielle.

En ce qui concerne les chiffres, la source a expliqué que l'Armée déploie environ 4 800 soldats à la frontière libano-syrienne, alors que son contrôle en a besoin d'environ 30 000.

Dans le même contexte, il a souligné qu'au cours du mois d'août, l'armée a renvoyé plus de 8 000 personnes déplacées, et le nombre depuis le début de l'année jusqu'au 6 septembre a atteint 23 795 personnes déplacées. Quant aux crimes commis par les Syriens au Liban, ils sont tout simplement insensés, puisque 5 682 Syriens ont été arrêtés par l'armée depuis le début de l'année, et les crimes commis sont la corruption, le vol, le meurtre, le jeu, la consommation de drogue, la promotion de la contrebande, le commerce des armes, menaces de mort...

En réponse à une question, la source a souligné que les ministres ont salué le rôle de l'armée, mais que la question n'est pas militaire, mais principalement politique, et qu'il n'y a aucune intention de prendre une décision décisive.

Elle a conclu en soulignant l'importance de la coopération de tous les citoyens et de toutes les municipalités pour réduire les déplacements.

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici

Akhbar Al Yawm

Actualité à la Une

Exclusive