Bassil exhorte les partis, en particulier Berri, à s'engager à ouvrir des sessions électorales

Bassil exhorte les partis, en particulier Berri, à s'engager à ouvrir des sessions électorales

| lundi 18 septembre 2023

Le chef du Courant Patriotique Libre (CPL), Gebran Bassil, a souligné que ni le camp dirigé par le Hezbollah ni l'opposition ne peuvent “imposer” un président.

“C'est pourquoi nous devons recourir à l'approche du dialogue et de la compréhension si nous voulons sortir du vide”, a déclaré Bassil lors d'une cérémonie du CPL célébrant son nouveau mandat en tant que chef du CPL.

"Engageons le dialogue et respectons ce sur quoi nous sommes d'accord pour parvenir à l'élection d'un président réformiste aux caractéristiques réformistes basé sur un programme réformiste convenu”, a ajouté Bassil.

Il a donc appelé les partis, "en particulier le président du Parlement", à "s'engager publiquement à tenir des sessions électorales ouvertes après le dialogue qui devraient être limitées dans le temps".

“Soit nous nous mettons d'accord sur un candidat, soit nous nous engageons à une compétition démocratique entre les candidats et acceptons le résultat conformément à la constitution”, a poursuivi le chef du CPL.

Il a ajouté: "Si l'Occident veut vous imposer un président contraire à la constitution, prenez au moins l'engagement de sa part de lever le siège du Liban et, plus important encore, un mécanisme clair pour renvoyer les réfugiés (syriens) dans leur pays.”

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici


Suite News

Actualité à la Une

Exclusive