Tiré par Israël sur Gaza...Qu'est-ce qu'une bombe au phosphore blanc?

Tiré par Israël sur Gaza...Qu'est-ce qu'une bombe au phosphore blanc?

| jeudi 12 octobre 2023

Hier, des vidéos ont été publiées prouvant qu'Israël avait utilisé du phosphore blanc dans son bombardement de la bande de Gaza, tandis que le ministère israélien des Affaires étrangères a démenti ces allégations dans un communiqué.

Étant donné que le droit international interdit l'utilisation du phosphore blanc contre des civils dans des zones densément peuplées et autorise son utilisation contre des cibles militaires séparées des zones résidentielles ou à des fins tactiques, il n'est pas considéré comme une arme chimique en vertu des traités internationaux, et donc pas une arme interdite comme les autres... Qu'est-ce qu'une bombe au phosphore blanc?

Des sources médicales palestiniennes ont déclaré qu'Israël a ciblé, mercredi, la zone portuaire à l’ouest de la ville de Gaza avec un certain nombre de bombes au phosphore blanc, provoquant des centaines de blessés par suffocation.

Des sources médicales du complexe Al-Shifa ont déclaré que "les avions de guerre israéliens ont ciblé la zone portuaire à l’ouest de la ville de Gaza avec un certain nombre de bombes au phosphore blanc".

Les mêmes sources ont confirmé que cette attaque "a causé l'étouffement de centaines de Palestiniens, dont un grand nombre ont été transférés vers des hôpitaux, tandis que le reste des victimes ont été soignées sur le terrain".

"La plupart des blessés étaient des enfants et des personnes âgées, notamment celles souffrant de maladies respiratoires", toujours selon des sources médicales.

D'après les médias, le phosphore blanc couvrait de vastes zones à l'ouest de Gaza.

Les bombes au phosphore sont une arme interdite au niveau international en vertu de la Convention de Genève de 1980, qui stipulait l'interdiction de l'utilisation du phosphore blanc comme arme incendiaire contre les humains et l'environnement.

Samedi à l'aube, le mouvement de résistance islamique Hamas et d'autres factions palestiniennes ont lancé depuis Gaza l'opération « Déluge d'Al-Aqsa », en réponse aux « attaques incessantes des forces israéliennes et des colons contre le peuple palestinien, ses biens et ses lieux saints, en particulier la mosquée Al-Aqsa dans la partie occupée de Jérusalem-Est ».

De son côté, l'armée israélienne a lancé l'opération « Épées de fer » et continue de mener des raids intensifs sur de nombreuses zones de la bande de Gaza, où vivent plus de deux millions de Palestiniens qui souffrent de la détérioration de leurs conditions de vie en raison d'un blocus israélien imposé depuis 2006.

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici