Patriarch al-Rahi: Peut-on oublier la tragédie du Liban?

Patriarch al-Rahi: Peut-on oublier la tragédie du Liban?

| lundi 01 avril 2024

"Peut-on oublier la tragédie du Liban résultant de l'intervention de forces extérieures, qui tentent de pousser son peuple à abandonner sa neutralité positive pour des intérêts personnel et à perdre ses racines et son identité ?". C’est la question qu’a posé aujourd’hui lundi le patriarche maronite, Béchara Rai lors de la messe annuelle à l’intention de la France en ce lundi de Pâques, en présence de l’ambassadeur de France, Hervé Magro.

Il a souligné que "le nombre des victimes se multiplie, la destruction est en forte hausse et les pertes sont incommensurables".

Le patriarche a également indiqué que "le sud du Liban est une victime innocente dans tout cela".

"Nous assistons actuellement à un retour du langage de la guerre, dans le cadre de deux tragédies : la première entre l'Ukraine et la Russie, avec le soutien de plus d'un pays pour cette partie ou celle-là, et la seconde, la guerre israélo-palestinienne sans espoir de paix proche, avec la perte de vies humaines qui déchirent le cœur", a-t-il déploré.

 

Il a ajouté : "Nous prions pour la France, amie du Liban, et pour le Liban que la France et son peuple ont aimé de tout leur cœur ». « Pour nous et pour le monde, la France est un signe d'espoir pour les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité", a-t-il expliqué, espérant que « Dieu acceptera nos prières pour nos deux pays, que nos cœurs seront touchés par la grâce de Pâques, que nos esprits seront dirigés vers tout ce qui est vrai, nos volontés vers ce qui est juste, et que la France et le Liban resteront des pays de sainteté".

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici

Agence Nationale de l'Information