Geagea met en garde contre l'impact prolongé de la crise syrienne

Geagea met en garde contre l'impact prolongé de la crise syrienne

| vendredi 19 avril 2024

Samir Geagea, le chef du parti des forces libanaises, a exprimé sa conviction que la crise syrienne pourrait facilement se prolonger pendant encore 13 ans, ce qui implique que les réfugiés syriens resteraient au Liban pendant cette durée.

Lors d'une conférence de presse, Geagea a souligné que ce problème constituait une véritable menace existentielle, l'attribuant au fait que, quelles que soient les conditions économiques désastreuses au Liban, elles restent pires en Syrie, obligeant ainsi les réfugiés à rester au Liban.

Il a souligné que le Liban avait dépensé environ 70 à 80 milliards de dollars à la suite de l'afflux de réfugiés syriens, couvrant les dépenses liées à l'électricité, aux infrastructures, aux écoles et à d'autres domaines.

Geagea a rappelé le refus antérieur du Liban de participer à la convention sur les réfugiés, suggérant que "les anciens fonctionnaires étaient plus au courant que les actuels."

Il a souligné que le Liban avait signé un accord officiel avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en 2003, réglementant ses relations avec le HCR et les questions relatives aux réfugiés.

"Cet accord vise à ce que le Liban soit un pays de transit pour les réfugiés, en les accueillant pendant seulement un an", a-t-il déclaré.

Geagea a affirmé que la présence de tous les réfugiés, à l'exception de ceux qui ont un permis de séjour, est illégale, le nombre de réfugiés syriens légitimes étant d'environ 300 seulement.

Il a tenu le ministre de l'Intérieur et le Premier ministre libanais responsables de la supervision des agences de sécurité concernant la question des réfugiés syriens.

Geagea a placé la responsabilité principale sur la Sécurité Générale "parce qu'elle est responsable de ceux qui entrent et sortent du Liban conformément à la loi."

Il a souligné que les Forces de sécurité intérieure et l'Armée libanaise sont responsables de l'arrestation des réfugiés qui ne possèdent pas de papiers de résidence légaux.

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici