Le Parlement adopte une recommandation concernant le mécanisme de résolution de la crise du déplacement

Le Parlement adopte une recommandation concernant le mécanisme de résolution de la crise du déplacement

| mercredi 15 mai 2024

Le Parlement a adopté, lors de la séance consacrée à la discussion de l'aide européenne d'un milliard d'euros et de la question des réfugiés syriens, une recommandation en présence du gouvernement et de son président concernant le mécanisme de résolution de la crise et de ses conséquences.

Il a recommandé la formation d'un comité ministériel présidé par le Premier ministre et comprenant les ministres compétents, ainsi que les chefs de l'armée, de la sûreté générale, de la sécurité intérieure et de la sécurité de l'État, afin de communiquer et de suivre de près avec les parties internationales, régionales et les différentes institutions, en particulier avec le gouvernement syrien, et d'établir un programme détaillé et chronologique pour le retour des réfugiés, à l'exception des cas spéciaux protégés par les lois libanaises et déterminés par le comité.

Il a souligné l'engagement du Liban envers les dispositions de l'accord entre le gouvernement libanais et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en tant que base pour le traitement de la question et a demandé au HCR de mettre en œuvre intégralement ses dispositions.

La recommandation, qui comprend 9 points, a souligné la nécessité pour le gouvernement de s'engager dans la position annoncée par son président lors de la séance et de la transmettre aux pays et à l'organisme chargé du dossier des réfugiés, affirmant que le Liban ne peut plus supporter le fardeau de la présence des déplacés et, en tout cas, ne peut pas être une frontière gardée pour un quelconque pays. Il a souligné que la coopération de tous les pays est nécessaire pour résoudre ce dilemme et pour orienter le soutien vers le renforcement du retour des réfugiés et la garantie de leur stabilité dans leur pays avec les moyens nécessaires pour assurer leur subsistance.

Le gouvernement a également été prié de présenter un rapport tous les trois mois au Parlement sur les étapes de mise en œuvre des mesures prévues.

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici

Agence Nationale de l'Information