Israël va-t-il intensifier les hostilités avec le Hezbollah au Liban?

Israël va-t-il intensifier les hostilités avec le Hezbollah au Liban?

Chadi Hileneh | mardi 04 juin 2024

Chadi Hileneh, agence "Akhbar al-Yawm" 

Le nombre de combattants du Hezbollah a doublé 3 fois de plus

Il semble que la situation dans le Sud laisse présager une escalade sans précédent, de sorte que des milliers d'hectares d'espaces verts ont été brûlés, en raison de l'intensité des tirs des deux côtés, et ce n'est plus un secret pour personne que le Front Sud connaît de graves développements militaires depuis vendredi soir, en conjonction avec le discours israélien sur l'inévitabilité d'une troisième guerre avec le Liban, et la préparation de l'opinion publique à celle-ci, de sorte que les choses peuvent dégénérer en une véritable guerre à grande échelle à tout moment.

En préparation de la guerre ouverte, qui a dépassé les normes et les règles, des sources partisanes sur le terrain révèlent via l'agence "Akhbar al-Yawm", que le nombre de combattants sur les fronts de la frontière avec Israël a été augmenté, de sorte qu'il est devenu beaucoup plus grand, qu'il ne l'était au début de la confrontation (depuis le début de "l'opération Déluge d'Al-Aqsa), soulignant qu'à cette époque il y avait plus de 10 mille combattants professionnels, mais maintenant le nombre a doublé 3 fois de plus, expliquant que les forces d'élite (Radwan) n'ont pas encore agi contrairement à ce que certains ont dit.

Les sources ont également souligné que le parti avait augmenté son équipement militaire des dizaines de fois, dans la zone géographique sud, à la fois des armes de défense aérienne et de défense navale, et des missiles de précision, dont le nombre pourrait atteindre environ 15 000.

Ainsi, le Hezbollah, selon des sources sur le terrain, est en attente, en prévision de toute urgence venant du côté israélien, parallèlement aux messages d'avertissement occidentaux, ainsi qu'à ceux provenant de la République islamique d'Iran, par l'intermédiaire de son ministre des Affaires étrangères Ali Bagheri Keni, qui a terminé sa visite à Beyrouth par une rencontre avec le Secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah et est parti pour Damas, après avoir souligné que la résistance est la base de la stabilité dans la région.

À ce moment-là, le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, a inspecté la colonie de Kiryat Shmona, qui a été incendiée la nuit dernière à la suite des bombardements du Hezbollah, où il a déclaré: "Les bastions du Hezbollah doivent être incendiés et exterminés, cela n'a aucun sens qu'un de nos territoires soit ciblé et que le Liban jouisse du calme".

Voici la question évidente: la guerre va-t-elle s'étendre entre le Hezbollah et Israël?

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici

Akhbar Al Yawm

Suite News

Actualité à la Une

Exclusive