Opposition: c'est le seul moyen pour achever le droit présidentiel

Opposition: c'est le seul moyen pour achever le droit présidentiel

Carole Salloum | lundi 10 juin 2024

Carole Salloum, agence “Akhbar al-Yawm”

"La constitution d'abord" et l'ouverture à un candidat qui n'appartient à aucun des deux partis

Les positions émises par les “partis d'opposition” concernant le mouvement en cours dans le dossier présidentiel n'indiquent pas que "l'échange d'opinions est interdit". Ce que l'opposition a reflété depuis le début de ce mouvement, c'est l'insistance sur une entrée pour compléter le droit, à savoir les sessions électorales constitutionnelles. Mais ils n'ont fermé la porte à aucune discussion, surtout après avoir décidé de retirer leur candidat, le député Michel Mouawad, et de nommer l'ancien ministre Jihad Azour, puis d'évoquer d'autres alternatives sous le titre de "troisième option", sans négliger le cahier des charges du président de la République, qu'ils ont fixé dès le début.

Des sources de l'opposition soulignent via l'agence "Akhbar al-Yawm" que l'opposition n'a rejeté aucun mouvement concernant le droit présidentiel de quelque côté que ce soit. Quant à sa préparation d'une initiative, les sources confirment que l'Opposition a soutenu le principe du candidat neutre, soulignant que l'obstruction est pratiquée par l'équipe de "l'Axe de la résistance" rejetant tout autre candidat.

Les sources soulignent que tout mouvement est bénéfique, tandis que toute consultation qui annule la discussion et impose une position unilatérale est rejetée, et il est donc important de garantir le processus électoral par l'ordre constitutionnel.

Ces sources considèrent que la formule liée à la nomination d'une personnalité extérieure à l'Opposition et aux équipes de "l'Axe de la Résistance" a été bien accueillie par tous les partis d'opposition, tandis que l'équipe de "l'Axe" souhaite garantir l'atmosphère appropriée pour l'élection de son candidat, que ce soit par un règlement ou autrement, considérant que le mouvement du Courant Patriotique Libre, à son tour, promeut le concept de consultation et de dialogue, bien que l'approche semble différente.

Ainsi, l'arène interne sera témoin d'une activité présidentielle qui pourrait ne pas apporter les résultats escomptés.

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici

Akhbar Al Yawm

Suite News

Actualité à la Une

Exclusive