C'est pourquoi les banques ferment demain!

C'est pourquoi les banques ferment demain!

| mercredi 13 octobre 2021

Les économistes mettent en garde contre une campagne menée par un axe du "il n'a pas d'argent dans les banques"

Les bénéficiaires de l'effondrement et du chaos visent à contrôler l'économie à travers le secteur bancaire

 

Exclusif - "Akhbar Al Yawm"

Un axe dont les buts et les affiliations sont devenus connus, et avec l'aide de quelques plumes embauchées - tend depuis la formation du nouveau gouvernement et le début du processus de réforme en élaborant un plan de redressement, à diffuser de fausses nouvelles ainsi que déformé des faits et des chiffres afin de relever les plafonds de menaces et d'attaques contre les banques.

Avec la relance de la communication avec le Fonds Monétaire International, la campagne a emprunté l'axe endommagé, et il semble que les navires soient allés à l'encontre de ce qu'il souhaitait.

Pousser vers la faillite du Liban, la faillite des banques, et le pillage des richesses de son peuple à travers le plan précédent était dans l'intérêt de « ceux qui n'ont pas d'argent dans les banques », et ce sont les mêmes qui ont poussé vers radier les fonds existants pour appauvrir la population, puis introduire 5 nouvelles banques qu'ils contrôlent, de sorte que la finance et l'économie deviennent dépendantes d'elles.

Dans ce contexte, des économistes familiers de la réalité bancaire mettent en garde contre le fait de continuer à tromper l'opinion publique et de prendre les banques et les déposants en otages afin d'exonérer les crimes financiers de l'État et les vols de ceux qui ont dirigé le pays et le peuple pendant 30 ans.

 

Ils appellent également à être vigilants sur ce qui se trame contre les citoyens sous le prétexte de protéger les déposants des empiétements, du craquage et des menaces de fermer le secteur bancaire à ses clients, afin qu'ils soient les plus touchés. Ici, le secteur bancaire a également été alerté de la sédition et des actes criminels, il a donc décidé de fermer demain.

 

Quant à l'axe de "ceux qui n'ont pas d'argent dans les banques", il s'est révélé, et l'intensification de la campagne de fraude et l'intensification de quelques personnes dormant par terre sous la bannière de la protection des déposants, n'est qu'une preuve de l'échec de politiques et de tendances qui ne ressemblent pas à l'image du Liban, de la civilisation et de la prospérité.

Ces économistes soulignent : Le moment est venu pour dire la vérité et  s'unir contre les pratiques qui détruiraient le Liban et son économie libre, ainsi que l'annulation de l'argent de tous les déposants, du plus petit au plus ancien...

Rejoignez la chaîne YouTube maintenant, Cliquez ici


Suite News

Actualité à la Une

Exclusive